ADJAENES : ATTENTION à l’enfumage du gouvernement, requalification n’est pas revalorisation !!!

Dans le cadre de la campagne nationale de requalification d’emploi de la filière administrative qui s’ouvre en 2021 (Grenelle de l’EN), le ministère a prévu des opérations de “repyramidage” d’emplois importantes pour les 6 années à venir. Mais ce n’est pas le personnel qui en bénéficie.

Dans le discours : revalorisation de la filière administrative…

Dès 2021, mise en œuvre d’un plan de requalification de la filière administrative autour de 4 objectifs :

  • la prise en compte de l’évolution récente et à venir des missions et des métiers ;
  • la mise en place d’un accompagnement des parcours professionnels des personnels et le renforcement de leur formation initiale et continue ; des possibilités renforcées d’accueil en détachement de professeurs accompagnées d’une formation adaptée et prise en charge par les IRA;
  • un repyramidage des emplois (transformation d’emplois de C en B et de B en A, dont une 1ère tranche de transformation d’emplois de C en B dès 2021). L’objectif d’ici 2026 est de passer de 18% de catégorie A à 24%, de 33% de catégorie B à 37% et de 49% de C à 39%;
  • une revalorisation indemnitaire prévue dans les années à venir, dont une 1ère tranche de près de 22 M€ dès 2021 axés principalement dans un premier temps sur les débuts de carrière, les plus bas salaires et les personnels logés, par modification des circulaires ministérielles ; dans le cadre du RDV salarial de la fonction publique, a été également annoncée la poursuite en 2022 de la convergence indemnitaire des A et B de la filière administrative (en moyenne +160 € bruts/mois pour la catégorie B et +200 € pour la catégorie A).

Dans les faits : ce ne sont pas les Adjaenes qui en bénéficient…

 

Dans la réalité, passés les effets d’annonce, cette politique est opaque, injuste et finalement sans revalorisation pour les personnels.

Les personnels de catégorie C qui s’imaginaient bénéficier de cette avancée vont être bien déçus.

Attention, ce sont les postes qui sont requalifiés et non les personnels. Les personnels de catégories C restent catégories C.

Dans l’Aveyron par exemple, un poste de catégorie C (ADJAENES) peut devenir B (SAENES) lorsque le personnel de catégorie C obtient une mutation sur un autre poste de C, donc pour les personnels de catégories C cette « revalorisation » n’existe pas. Les personnels restants en poste C ne bénéficient pas de cette requalification pourtant le travail sur le poste demeure le même.

Quelle injustice pour de nombreux.es ADJAENES qui font leur travail depuis de nombreuses années consciencieusement attachés.es au service public d’éducation ? Quel remerciement pour leur investissement ? Mais surtout quel mépris pour ce personnel !

N’hésitez pas à contacter la CGT Educ’action de l’Académie de Toulouse pour dénoncer cette imposture du ministère Blanquer.

Mobilisons-nous.

 

Une audience va être demandée à la DSDEN de l’Aveyron pour dénoncer le problème. Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter la CGT éduc’action de l’Aveyron.

Par ailleurs, nationalement, la CGT éduc’action appelle dans un cadre intersyndical à se mobiliser pour une réelle revalorisation salariale.

Des appels à la grève nationaux sont prévus :

 

dans l’éducation, le jeudi 23 septembre

dans la fonction publique, le mardi 5 octobre

 

La loi de transformation de la Fonction publique doit être abrogée, les salaires augmentés et la précarité supprimée. Nos conditions de travail doivent aussi être améliorées. Pour cela, il faut nous mobiliser.

 

Lire aussi : Revalorisation indemnitaire de la filière administrative : nous sommes loin du compte!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.