Rentrée sous Covid-Omicron : bougeons-nous !

Nous avons eu droit à une nouvelle rentrée sous Covid sans préparation. La CGT Educ’Action de l’académie de Toulouse a déposé le mardi 4 janvier un préavis de grève sur la question sanitaire pour le 11 janvier 2022. Il comporte comme revendications quelques exigences urgentes, rappelées ci-dessous.

  • Installation de capteurs de C02 dans toutes les classes, capteurs indispensables pour surveiller la nécessaire qualité de l’air (le taux de CO2 doit être inférieur à 800 ppm).
  • Mise à disposition gratuite de masques pour les personnels ET les élèves ; et en particulier de masques FFP2 pour les AESH, et pour les enseignants de maternelle qui sont au contact d’enfants non-masqués.
  • Aucune classe de plus de 15 élèves en cas de taux d’incidence global (examiné à une échelle infradépartementale) supérieur à 800 cas pour 100 000 habitants, et cela pour tous les niveaux scolaires. Ce qui implique l’embauche urgente de remplaçants (pas des retraités !), la réquisition de locaux pour dédoubler les classes (pour le 1er degré surtout) et, à défaut, un temps d’enseignement réduit à 50% (nous refusons le double travail présentiel / distanciel !).
  • En cas de taux d’incidence global (examiné à une échelle infra-départementale) supérieur à 1500, nous demandons à ce que les décisions nécessaires soient prises, y compris la la fermeture exceptionnelle des écoles et établissements dans les zones concernées.

L’administration doit répondre à ces revendications pour assurer des conditions sanitaires réellement protectrices pour l’ensemble des personnels et des usagers.

En appelant à la grève le mardi 11 janvier, nous leur donnons ainsi, au fond, encore 7 jours pour satisfaire ces principales revendications urgentes.

Sans réponse de l’administration, nous devons préparer la grève, seul moyen de se faire réellement entendre.

Le compte à rebours est lancé !

Tous en grève le mardi 11 janvier si rien ne change !

Une gestion encore plus absurde de la situation sanitaire.

Nous ne pouvons accepter les décisions irresponsables du ministre qui réduit, voire supprime les jours de confinement pour les cas contact, alors que le virus circule bien plus. Il ne propose que la suppression des formations à cause des remplacements qu’il n’assure pas. Les décisions du gouvernement sont tout aussi absurdes et liberticides en voulant imposer le pass vaccinal à la la place des autres mesures de protection (tests, confinement…). Le vaccin protège le ou la vaccinée, réduit la charge virale, mais s’il en diminue la propagation, ne la stoppe pas.

Ainsi si rien ne change d’ici là, si aucun engagement n’est pris, nous appelons à la GREVE sanitaire le mardi 11 janvier, voire les jours suivant si nécessaire !

Nous avons ainsi 7 jours pour discuter entre collègues et préparer la grève.

Le 11 janvier : une journée sur la question sanitaire.

Pour information la date du 11 janvier est déjà une date de mobilisation pour les personnels de la santé et du secteur social, avec :

  • à Toulouse une manifestation à 14h à Saint Cyprien,
  • à Montauban deux rassemblements à 11h à l’hôpital et à 12h devant la préfecture,
  • à Cahors un repas tiré du sac à 12h place de la Bourse,
  • à Tarbes un rassemblement devant l’ARS à 14h,
  • à Auch un rassemblement à10h30 devant l’ARS du Gers (Place de l’ancien Foirail),
  • à Albi deux rassemblement à 10 h devant le Bon sauveur et à 11 h 15 devant la préfecture,
  • à Bénagues (pour l’Ariège), rassemblement à 6 h 45 sur le site de Guilhot ADAPEI,
  • à Rodez, rassemblement à 14h30 au jardin public (Kiosque).

Depuis le début de l’épidémie, aucun moyen supplémentaire digne de ce nom n’a été donné aux hospitaliers alors que le système de santé était déjà affaibli par les précédentes réformes et choix budgétaires.

Joignons-nous aux secteurs de la santé et du social. Préparons un cortège des personnels de l’Éducation !

Par ailleurs, des préavis de grève sont aussi déposés dès ce lundi 3 janvier, pour permettre toute mobilisation locale immédiate si la situation est trop dégradée.

lire aussi : Les contaminations explosent et rien n’est fait pour éviter la désorganisation de l’Éducation nationale et Stop au pass sanitaire et/ou vaccinal : des moyens et des mesures de protection en urgence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.