Grève sanitaire du 13 janvier !

Les personnels de la santé et du social, ainsi que des personnels de l’éducation ont ouvert le bal des mobilisations ce mardi 11 janvier. La grève dans l’éducation doit être encore plus massive ce jeudi 13 janvier.

Les rendez-vous dans l’académie.

  • Foix, 10h30 devant l’inspection académique,
  • Cahors, 11h, place Chapou,
  • Toulouse, 10h, AG à Saint Sernin, 14h Arnaud Bernard,
  • Rodez, 13h30, AG au Mail de Bourran puis Mmnif à 14h30,
  • Montauban, 14h devant la DSDEN, puis 15h30 AG au Jardin des plantes,
  • Tarbes, 10h30, Place de la Mairie,
  • Albi, 10h AG devant la DSDEN, puis manif à 11h,
  • Auch, 14h devant la DSDEN.

Les raisons de la mobilisation.

Ils veulent garder les écoles et les établissements ouverts « coûte que coûte ». Réclamons-leur l’investissement nécessaire pour une protection réelle contre le virus, des conditions de travail normales, des postes pérennes et des salaires revalorisés !

La situation sanitaire est toujours aussi dégradée. Mais les autres revendications que nous portons ne doivent pas être oubliées. La question des salaires, celle des conditions de travail encore plus détériorées par l’austérité budgétaire et les réformes précédentes, la question de la précarité, doivent aussi être posées car elles expliquent aussi la situation d’asphyxie que rencontre l’éducation. Le Covid 19 a malheureusement amplifié les difficultés que nous rencontrions auparavant.

Se donner les moyens de gagner.

Il y a une pression économique forte pour que les écoles et les établissements restent ouverts. Notre grève a donc un impact, sans quoi, nous serions déjà en « distanciel », surtout que nous l’effectuons avec notre propre matériel. Qui s’est acheté un ordinateur (pas un Thomson avec un Atom) avec la prime de 150 € ?

Seul un rapport de force conséquent nous permettra de gagner. Et ce rapport de force ne se construit pas en une journée. Il faut donc se préparer à reconduire la grève le plus rapidement possible et le plus massivement possible. Il est important d’en discuter entre collègues sur nos lieux de travail, puis dans les AG prévues cette journée du 13 janvier.

Blanquer fanfaronne car il espère que ce n’est qu’un feu de paille. Réchauffons l’ambiance, les semaines à venir doivent être un feu de joie !

Voir aussi : Grève sanitaire : 11 janvier puis 13 janvier !

Pour le 13 janvier, l’appel intersyndical.

Face aux attaques contre notre statut et nos conditions de travail, il faut se syndiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *