24 avril : pas une voix pour l’extrême droite.

Les deux candidats en lice ont des projets dévastateurs pour l’éducation. Voter pour Le Pen n’assure absolument pas une remise en cause de la politique libérale et autoritaire imposée par Macron pendant 5 ans, via Jean-Michel Blanquer.

La candidate du RN a déjà félicité le ministre de l’éducation nationale pour ses réformes et loi qu’elle n’a pas combattues à l’assemblée nationale. Loin de vouloir les abroger, le ministère qu’elle mettrait en place ne ferait que les appliquer avec rigueur ou les renforcer.

Le communiqué de presse de la CGT éduc’action.

com_ suite_premier_tour

Pour le télécharger sur le site national.

Le communiqué de presse de la confédération.

22 04 12 - Elections présidentielles - Déclaration de la CGT

Pour le télécharger sur le site de la confédération.

Se syndiquer à la CGT éduc’action, c’est aussi défendre l’école publique et la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.